Étiqueté : postcolonial

0

« Littératures du monde musulman » : a posteriori

Enfin je commence à voir ce que j’ai proposé en cours, avec « Littératures du monde musulman » ; il a fallu tout le parcours pour en entendre les premières résonances, soit : contextualisation suffisante permettant appréciation de valeur. Les préjugés, assumptions, qui deviennent visibles. (Les félicités aussi, nota.) Le centre de gravité vers le persan, la centralité automatique, pour autant, du cadre arabe (aucune place pratiquement pour le Maghreb non arabe, auquel les étudiants de Paris 8 répondent souvent...

0

MI journal : critique islamique, how

Chercher, donc, le long de la ligne de proposition « Mondialités islamiques », les critiques de la mondialisation par le monde musulman, son expérience de la modernité (1492-1920-1960s-2017), ses transformations contemporaines, postcoloniales & mondialisées. Les orientations en particulier : seront celles de la pensée de la domination, de la minorité en citoyenneté émigrée, de la diversité. Critique de chacun de ces pôles dans leurs versants discursif ouest. Abdel-Malek juste sur cette question : « échanges – luttes comprises – avec...

0

« The Clash of Cilivizations? », Huntington

Foreign Affairs, Summer 1993. Wow. Les procédés, éclatants. A mettre en lecture, clairement, avec P Chatterjee sur la colonial difference. Et donc la colonialité de la différence. Tiens donc, après vérification : The Nation and its Fragments, 1993.

0

Comment produire une crise mondiale avec 12 petits dessins, Jeanne Favret-Saada

2007. Ainsi que, 2017 : Les Sensibilités religieuses blessées. Christianismes, blasphèmes et cinéma, 1965-1988. Ah, et tiens : « Rushdie et compagnie : préalables à une anthropologie du blasphème », dans Ethnologie française, vol. 22, no 3 (1 p.), 1992, p. 251-260. Et puis Algérie, 1962-1964 : essais d’anthropologie politique, Saint-Denis, Bouchène, 2005 (Collection Intérieurs du Maghreb). Sûrement : Jeux d’ombres sur la scène de l’ONU : droits humains et laïcité, Paris, L’Olivier, 2010.   Mais aussi note, qui me laisse interrogative – il s’agit de l’épistémologie...

0

Abdel-Malek radical – situation arabe après 1967, intellectuels

La section de son « Introduction à la pensée arabe contemporaine » qui traite de la période après 1967 fait tourner le ton. D’un compte rendu historique, intéressé à l’analyse de l’histoire, jusqu’en 1965 (si je comprends bien, date d’une première édition de l’Anthologie ?), au lyrisme militant et un peu sanguinaire de la lutte anti-impérialiste insurrectionnelle et populaire, au diapason de la résistance palestienne. Ici, repose la question des intellectuels dans l’action, analytique et politique : 35 … radicalisation du cours...

0

1968 suite – Egypte post Six Jours & impérialisme

Contd. de http://journaldetravail2008.blogspot.fr/2015/05/etudiants-noirs-mouvements-etudiants.html entre autres : Abdel-Malek, sur le « Comité national des ouvriers et des étudiants » d’Egypte, après la crise nationale déclenchée par la Guerre des Six Jours : « ralliaient progressivement le pays presque unanime, autour des manifestations grandioses conduites par les ouvriers et les étudiants, en février, puis en novembre 1968, à l’image du printemps 1946″ (30, dans « Introduction à la pensée arabe contemporaine »). L’enjeu était aussi le détachement du peuple et de l’armée, et les procès de l’Etat capitaliste...

0

« Introduction à la pensée arabe contemporaine »

Abdel-Malek, 1965, introduction au vol. 2 de son Anthologie de la littérature arabe contemporaine. 5- 39. Pleine période de la Décolonisation, après la révolution égyptienne, Bandung, la guerre d’Algérie (« la grande hémorragie », 21), Suez. Mais avant la Guerre des six jours. (Correction : l’introduction porte aussi la date de 1970, et elle évoque la résistance palestinienne et la guerre de juin 67, 28.) Guerrre froide et blocs mondiaux, qu’AAM indique explicitement, comme  contexte pour les luttes nationalistes, et « l’étape nationalitaire »,...

0

Abdel-Malek : réseau francophone et 60s

L’importance de « L’orientalisme en crise », 1968 dans Diogène (UNESCO, et traduit, au moins du français à l’anglais – autres circulations ?) : de faire apparaître d’autres relations, d’autres géographies et autres configurations d’historicité, des problèmes de savoir-pouvoir nord-sud. La francophonie, pour commencer, et ses propres constellations et ramifications discursives. Par exemple dans le détail des situations institutionnelles pour situations d’énonciation : Abdel-Malek hors université (CNRS – encore une fois démontrée, la spécificité de cet espace, histoire singulière dans les conditions...