Étiqueté : savoir

0

Séminaire, et séminaire

Je me rends compte de la double entrée dans les pensées récentes au sujet des expériences en séminaire – et de l’importance du séminaire, espace discursif imaginaire ou performé, pour le savoir. Ou la critique. Synonymes ici. Un peu prête à clore le séminaire animé, rencontrant le désert trop souvent, aliénation dure. Pas sûre d’être capable de fonctionner seulement dans la pratique du livre. La force du virtuel nécessaire pour s’en nourrir exclusivement. Mais la possibilité se profile, s’essaie un...

0

Fabien Truong

Je m’attends à apprendre beaucoup de Fabien Truong, très certainement avec l’expérience cuisante d’un modèle d’entrée d’une toute autre intelligence. De nature peut-être aussi frappante, forte, que la rencontre avec le travail de Mathieu Rigouste. Bien.

0

Littératures du monde musulman : a crunch week

Voilà, j’ai la semaine pour laisser mûrir ce qui peut se construire de la question du blasphème, prise de front avec les Versets sataniques, dans le cours sur les littératures du monde musulman à Paris 8. Comprendre ce qui s’est passé dans la chaleur de la discussion en cours, dont ma propre pression, vers quelque chose que je ne comprends pas, ne localise pas entièrement. Comprendre comment transformer, problématiser, les termes du débat pour y illustrer les outils de la...

0

Rodinson : récit de l’Islam, tissage du savoir

Vraiment le Mahomet de Rodinson qui me donne un plancher sûr. Sans doute par sa présentation structurellement articulée de l’invention idéologique (religieuse), de la formation communautaire, et de la construction politique. Avec les ingrédients narratifs – vertu épistémologique du narratif toujours surprenante – du personnage (personnage conceptuel possible alors), du récit de vie, des mobilisations des empires. Il faut noter que les travaux depuis ont apporté nouvelles matières et nouvelles perspectives, des lectures me préviennent ; donc précaution. Le temps...

0

Simmel, essayisme

Me revient en tête, nota : la remarque d’Olivier Agard sur Simmel, et les évolutions de ses perspectives conceptuelles et disciplinaires – dont la question, réflexive, de l’essayisme. Que la vérité, disons, ne soit plus saisissable par les formes & rhétoriques de la rationalité positiviste ou positive ; qu’elle se dissémine et se faufile dans les processus et au travail de l’écriture.  Qu’il faille faire passer les sciences humaines sciences sociales (surtout elles sans doute) à la poétique du sens....

0

Savoir, sens et apolitique – et pragmatique

La libido qui produit cet investissement intellectuel et professionnel dans une vie universitaire (Weber ne cesse de me rappeler aux qualités extérieures des – donc de mes – positionnements) : un drive pour l’importance. Toute la question de la valeur, dans ses irradiations de conditions personnelles soit sociales et institutionnelles (professionnelles, vocation-profession, au sens de la sociologie de Weber). Il est facile de croire que, en partie vrai, et allez – vrai, que la motivation est, dans son échelle individuelle, une...

0

Sociologie de l’émotionnel, biens de rationalité, biens de communauté

De même, si la catégorie de l’émotionnel s’active en regard de la thèse de la rationalisation – j’en suis le fil clairement, mais je laisse filer encore régulièrement son argument sociologique et historique, son sens ; c’est un « grand récit » technique et conceptuel, ferme et toujours abondé, mais – alors il y a dans le travail de Weber, éventuellement à recomposer si on ne le trouve pas explicité par lui-même, une sociologie de l’émotionnel.   Frappant : la lecture des...

0

Weber – sociologie de la connaissance

Je ne m’étais pas rendu compte, ou alors c’est toujours facile d’oublier en laissant glisser cet aspect particulier pour retenir à tort les substances (« contenus » dit-il) de ses propositions, combien la sociologie de Weber, et son échine dans l’explication comparative et généalogique de la rationalisation, est une sociologie de la connaissance. Parce que du sens, et alors productions sociales de fonctionnariats du sens, intellectuels, passés par des formations spécifiques.

0

Carte des questions – points de l’émancipation

Une carte des questions : les « thèmes proposés » dans l’appel à contribution du colloque 2017 de Penser l’émancipation : Droit, oppression, émancipation ; Pouvoir politique, stratégie, organisation ; Écosocialisme, anthropocène, capitalisme fossile ; Féminisme, travail reproductif, intersectionnalité ; Théorie queer et révolution sexuelle ; Gramsci, hégémonie, philosophie de la praxis ; Relations internationales, développement inégal et combiné ; Racialisation et capitalisme postcolonial ; Histoires du mouvement ouvrier et révolutionnaire ; Précariat, travail immatériel, nouveaux salariats ; Syndicalisme, grève générale, contrôle...

0

La religion, pour la socio # 2

Weber, Sociol de la rel, 79 : ce qui nous importe ici n’est absolument « l’essence » de la religion [tâche donc ne relève pas d’une « définition »], mais les conditions et les effets d’un certain type d’action communautaire dont la compréhension … qu’en partant du vécu subjectif, des représentations et des finalités des individus – du « sens » … . Ethique sociale et sens. Concept d’action, signature de Weber. Don’t quite know what to make of it, apart from connecting it with R Williams’...

0

Saussure Weber : savoirs et savants

Toujours difficile de saisir Weber. Je me rends compte que je l’ai beaucoup lu déjà, mais ça me glisse entre les mains. Sociologie de la religion ici. La question de la rationalité. Pour ? Clairement il y a la pression d’une sociologie de la sociologie, et des savoirs institutionnalisés, historiques, et en constitution. Il en va de la disciplinarité, et de ce que fait un sociologue. Sociologie de la connaissance, par une critique de l’intellectualisme ordinaire. Point de vue mutuel...