Étiqueté : savoir

0

Altérité dans le numérique

Un composé qu’il faut déterminer, cerner : comment les mythologies numériques – le cyborg, les limites ou extensions augmentations de l’homme par la face machine et la face animale – sont des variations de la question de l’altérité. Quel mythes de l’altérité elles re-fabriquent, rélarticulent : une métaphysique directement branchée en transcendance, une chimère horizontale des-Sixties (elle sera sans doute la plus fine des trois à saisir, même si proche de la version Haraway, dont elle est une source généalogique)...

0

Humanités & humanité – Chakrabarty now

Tiens, note alors : il s’avère que l’une des questions au travail, sous couvert de CC et de la discipline historienne, non forcément explicitée comme telle (il y a déjà fort à faire avec les “gros concepts” mis dans le jeu, dont la dure réarticulation du marxisme postcolonialiste, pour cause de CC), projette ici aussi la question de l’humanité (“species” potentiellement critique de toute “humanist history” et donc de “Humanities” issues de la modernité capitaliste et de ses critiques marxistes), de...

0

Les suites du mondial postcolonial : Mbembe, Baucom, Chakrabarty, anthropocène

Spivak avait posé “planetary” depuis longtemps – devant le rapide prolongement du postcolonial dans les formes de la mondialisation. Du postcolonial au mondial. Époque de la World Lirerature, et de la Littérature comparée – nouvelles vocations. ELB m’a remis entre les mains le nouveau Dipesh Chakrabarty, The Climate of History in a Planetary Age (2021, U of Chicago P) – je commence par ses Acknowledgments pour situer, prendre le cours de la conversation. Australie, et nouvelle articulation, formation projection vers,...

0

*Remédier* la culture : tout ça, oui

Tout ce travail devant nous. En effet – McGann montre bien cet état des savoirs, et de la culture, vie culturelle, même. Revoir, réarticuler, toute “la culture”. Refondre les théories disponibles, les ré-interroger. Et imaginer les nouvelles articulations utiles, pertinentes, et critique (vivantes, prose d’avenir). 1998, Remediation. Understanding New Media, MIT Press where else, Jay David Bolger & Richard Grusin 🔍 . Et partir de, appui sur, John Guillory, histoire du concept de média, généalogie (“Genesis of the Media Concept”, Critical Inquiry, winter...

0

Quelques choses sues

Tiens, une sensation de certitude just now, rare : quelques, deux, choses sues : . la séniorité (un modèle tutélaire que j’aime me donner, ces temps-ci, en compagnonnage avec CS, Guy Berger, sage et voisin) : qui me remet toute l’historicité entre les mains. . la complexité infinie de la socialité du savoir. La laisser être telle. Sans la pousser tirer, éventuellement en explorant avec patience et intérêt ses modélisations, pour les bricolages qu’elles proposent, car elles peuvent toucher «...

0

Écriture – avec qui ? / pour savoir

Ah, une résolution possible, la détente d’une question qui s’apaise, petit à petit dernièrement. Cette figure paisible passe et repasse, semble s’installer. La laisser se poser donc. Le souci, le scrupule, a souvent accompagné l’écriture ici, depuis longtemps (2006, premier investissement de l’espace public sans public du weblog je crois) et avec une nouvelle charge un peu plus pressante, à peine plus pressante grâce à l’absence continuée de public : à qui je m’adresse ? Qui m’écoute ? Mystères (facilement décryptables...

0

Recherche- création : comment on devient conservateur

Gros effort de penser, qui m’a troublée ces derniers jours, autour de la recherche-création – d’où l’intégration de ce champs de discours (discipline ou para, trans, mais aussi jeu de langage, ethos, et classe sociale) parmi les questions à prendre. Autour d’un projet de thèse, qui plus est – soit avec toute la complexité, du type d’énonciation : qui y parleNT, comment le jeu de langage a été bricolé, jumbled-up ensemble, dans l’état flou d’un à-problematiser, à situer. Thèse :...

0

Pans de lecture – agenda printemps

Les beaux pans de lecture qui s’ouvrent, avec ce manifeste printemps de l’humeur sciendi : . Ong plus détaillé (rhétorique, romance, Ramus, dialogue), Zumthor s’il faut, en suite de Goody sur la da . plus d’U. Eco en suite de travail éditorial, culturel finalement, sur OTSOG, (philologie et sémiotique ?) . tout le pan Merton, reprise de Serendipity, Social Theory, et la collectif de Calhoun sur, et prise de contact avec A. Saint-Martin . tout le pan Hayles, bien réouvert...

0

Judith Schlanger – le comique affectueux

The utter sweetness of Judith Schlanger. Elle a 41 ans quand paraît Le Comique des idées. Et il me semble comprendre, 21 pages into the slim volume, que ce comique n’aura rien de sardonique ou méchant, rien de Bouvard et Pécuchet ou des grotesqueries sur les savants malappris – mais tout dans la tendre libido sciendi, et tendresse « anthropologique » (elle pose le mot comme regard à « épistémologie » du savoir : formes fortes et formes faibles, en...

0

Schlanger : l’affect philologique

Beaucoup à écrire, elle a, sur l’amour de la culture. Quelle position, ou pratique, philosophique cela lui fait-elle ? À brosser le tableau des résistances successives à la libido sciendi, et maintenant des polémiques successives à l’affect bibliophile, elle doit placer en face, à chaque temps de comparaison, la caractérisation de. « Pléthore philologique », par exemple, et structurellement « mémoire culturelle » (231) ; Caillois et sa conversion à la méditation de pierres, « en quittant les livres qui...

0

Judith Schlanger, George Eliot – et l’affection

La densité de bonheur de pensée de La Vocation me fait penser à celle de Middlemarch. Et on est bien dans des zones proches – de la situation de l’intellectuel, doublé d’une position femme dans un jeu de discours (roman dans sa grande période culturelle, invention des positions d’activisme intellectuel dans les échanges publics , journalisme, – philosophie dans ses repositionnements à affres et suspens post-80). L’intellectuel, l’acteur du pan intellectuel et culturel ; la question de l’histoire et de l’histoire...

0

Sanguine Judith Schlanger : )

Dans son chapitre X, « Contre l’érudition », Schlanger – que j’appelle depuis quelques semaines par distraction Schangler… what’s that about? – et toute l’humeur que je savoure dans sa manière intellectuelle : Ce dédain est intéressant [celui d’un Rutherford typiquement – mais « Cette critique, on l’entend depuis Descartes à la fois chez le philosophe spéculatif et chez le savant expérimental », 222], et on peut suivre, riche en formules et en anecdotes, toute la polémique du dédain. 223.

0

Et l’épisode scientiste, religieux : désir collectivisé

186 : Renan énonce ainsi la grande réponse du XIXe siècle savant au rêve de l’homme total et du savoir total, qui est la philosophie de l’histoire dans sa version scientiste. La totalisation de la science sera prise en charge par l’humanité dans son devenir, càd par un sujet collectif lié au temps. … La philosophie scientiste de l’histoire demande un acte de foi dans cette totalisation à venir qui désapproprie le savant. Cette totalisation impersonnelle et indéfinie à laquelle auront...

0

Réticences au savoir, miroirs des trois libido

Dans le chapitre bien anglé des modes successifs, dans l’histoire européenne (schématique – il y a de la fabulation philosophique dans cette historicisation, on peut aimer), des réticences au désir de savoir, on suit les antiques, chrétiennes, classiques, et modernes. Les chrétiennes ont donné, patristiquement et latinophone : « jusqu’à la mise en place de saint Thomas qui donne sa forme classique à la triple libido , libido sciendi, sentiendi, dominandi : le désir de savoir, d’éprouver, de dominer. »...

0

Ironies et drames de la Vocation – Schlanger contd.

Ah, alors il faut que je prenne en effet ces notes, citations. Ce matin dans La Vocation, autour de Renan encore une fois : Renan souligne ce qu’il entre d’ascèse Dans une vie consacrée à des choses qui peuvent être non seulement partielles jusqu’à l’infime, mais aussi obscures, et obscures à bon droit … Et tous ces efforts et ces sons aboutissent à des travaux eux-mêmes obscurs qui seront à peine lus. Renan trouve un étrange plaisir à souligner ce point...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search