Étiqueté : savoir

0

La Culture numérique – Dominique Cardon

Très bon beau travail, que ce livre qui est d’abord un cours – et un MOOC, avec sa traîne de coordonnées dans les institutions contemporaines du savoir – de Dominique Cardon, 2019 je crois. Je me glisse avec satisfaction dans son parcours de classique et soigneuse pédagogie, dans la généalogie d’internet et du web, puis dans la cartographie bien marquée des problèmes. Chapitres. Cardon note une option de méthode : le cartographique qu’il y a à faire. Et le fait...

0

Universalisable – sujets du savoir

La suggestion de CS, alors que nous parlons biographie de scholar, propos désirant sortir, avancer, poser : de prendre ça par la question de savoir si l’objet de l’écriture est universalisable. Soit propre à la publication. Intéressant de considérer ça. L’image du seuil se présente, avec ses limites habituelles : le seuil est mobile et plus on l’observe plus il fuit. Ici entre les contours incernés du sujet et les bords fondus du public. Le je du savoir (ou de...

0

Traduction – journal

Journal, ou développements, retournements, étapes, transformations : remarques : Ici now on page 30 : . l’incertitude du début de l’entreprise pensait sans doute reprendre la pratique où elle avait été laissée en toute saison d’intensité : aux moments d’apprentissage, furieux et appliqués aux lois trouvées. Puis la modification du rapport, et de l’humeur, avec un peu d’assurance et quelques dizaines de pages into it : non seulement la capacité, et la curiosité de voir se montrer un rapport maintenant...

0

Traduction : savoir en passant

Plaisir de ce savoir latent et circulant, de la traduction, qui parcourt large, du micro syntaxique, inflexions de ton, couleurs et façons de prendre les détours de la langue, un texte, aux larges intuitions toujours en un instant nourries d’ici, de par-là, dans les profilages des histoires entières des langues et des cultures de siècles, tout les sillages littéraires et culturels. Aperçus. Nouvelles considérations, passages d’habitation dans. Qui font aussi passer dans l’enfance des premiers et anciens parcours dans :...

0

Savoirs du sujet savant – le bas, la libido

Le par-le-bas que j’essaie d’explorer et même habiter ces temps-ci (ostogistes) est de l’ordre de, peut-être : « mettre des mots sur ». La Frontière de ça… tout le mouvant, transindividuel transsocial, inconscient, de l’entre les signes sociaux. Autre chose que de l’intime contre l’institutionnel – et moi aussi j’aurai nécessairement à m’irriter de retrouver sous mes pas les cases préfabriquées et usées, dont Bourdieu essaie de se défendre dans son Esquisse pour une auto-analyse. Non que je me compare...

0

55 in academia – et surprise de la fantaisie

Cette humeur de quinquagénaire de l’université, continuant à comprendre ce que c’est que d’être portée dans le mouvement de génération, flailing about somewhat with the institutional ground so shifted all the while. L’humeur m’indique des choses à savoir, soudaine sues par position : en séniorité on peut se trouver dans des positions de pouvoir, direction, que j’ai écartées. Unnatural. Mais aussi en position de consultant – direction de recherche, reviewing, comités de valeurs scientifiques, jurys. Et en position, c’est autre...

0

Énoncé et énonciation des sujets savants – Malinowski

Qu’est-ce qu’il en serait, de l’idée de faire agir énoncé / énonciation, ou « de quoi X est-il le nom ? », sur les « vies et œuvres » ? Sujets et sujets. Le cas Heidegger est la, une, montagne classique à envisager. Mais j’y pense au sujet de Malinowski, Diary in the Strict Sense et Argonauts. La relation de ces deux textes – dans le segment lu hier soir, apparition de la question de la kula. Le décalage marqué,...

0

OTSOG ! Merton intemfestif

Merton, Robert K. – nom fantaisiste, américain au sens immigré du terme, texturé en Europe dense d’histoire – tout à faire happily (la félicité est de performativité : associée dans les premières pages des Autobiographical Reflections à la fin de Serendipity, autour du Père OTSOG Bernard de Chartres, p. 231) intempestif pour cette saison de tangente scientifique et politique. La jubilation est irradiante, elle se projette partout, éclaire tous azimuts. Peut-être avant tout, zone focale, centre nerveux : le décrochage de la...

0

Libido sciendi, toujours et bons océans – philosophie des sciences

Tiens, recherchant les passages du désir, je me retrouve dans des flots de savoir, milieu propre, et centre géométrique. C’est bon de le sentir si clair. Malinowski en journal d’ethnographie, Merton en OTSOG, les sorties et traverses scientifiques des fantaisies, ce matin entamé le très bon Que sais-je de Dominique Lecourt, La Philosophie des sciences. Qui me refait passer, via Comte, par Newton et un autre aphorisme que celui qui fait le dada de Merton : « Hypotheses non fingo »...

0

Mary Douglas

is funny. Wit, and rejoicing in criticism and epistemic energy – something to do with the energy of reflexivity, science of science, knowledge of knowledge and the comedy of being caught willy-willy in its hall of mirrors. Epistemology. Its comedy. (There’s enough tragedy and trauma of it. Violence. Spivak et al, Foucault.)

0

Histoire littéraire des fantaisies scientifiques : Robert Merton

Tiens, la sensibilité éveillée, je rencontre. Pour les pratiques de bordure entre science et poème, deux récifs de savoir. Deux traditions. Non seulement Malinowski, dont je suis sur la trace pour son « journal d’ethnographe », soit en vo (va, la vo étant en polonais) A Diary in the Strict Sense of the Term, et publié largement après-coup (par des éditeurs peut-être même d’ailleurs) mais aussi Robert Merton, dont me parle Mary Douglas dans How I Think : en fin...

0

Fantaisie Saussure suite : hier j’écrivais :

Prendre Saussure par où il en est. Depuis où il en est. Pourquoi traduire en effet ? Une façon, qui m’apparaît : le prendre dans son état de long suspens, long chantier déterminé dans les conditions de travail. Auerbach à Istamboul pendant Mimesis. C’est ça mon faire, sans doute. Combiner Saussure, former ces grandes articulations, de sujet à société du poème. Tiens : I know what I know.

0

Fantaisie saussurienne – pastilles

Je tortille, j’attends, je laisse en suspens, j’espère, je soupire sous la vieillesse du désir en route depuis des années. J’essaie, je n’essaie pas, j’ai envie d’avoir envie, j’essaie. Nouvelle figuration ce matin, à l’écoute de la joie (exercice psy) : une fantaisie saussurienne ? J’ai envie de pastilles : pastille sur la contextualisation (et le geste de la contextualisation, ici replié sur lui-même en moult réflexivité, mais faut-il vraiment l’expliquer ? L’envie est de l’écrire, à la poème, en...

0

Littérature – ses homothéties contemporaines

Lecture d’AM Thiesse, La Fabrique de l’écrivain nationale. Entre littérature et politique, 2019. Les puissances sociales historiques qui se sont cristallisées, sur le temps long du long XIXe siècle européen-colonial, dans la littérature (en cristal avec « idée de la nation », démocratisation, sécularisation donc, et ses bases économiques, libéralisme économique et politique puis fissure du socialisme) : ce sont elles qu’il s’agit de voir se transformer et se désinvestir, pour devenir quoi, s’incarner s’incorporer dans quelles formes et médiations en cours...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search