Étiqueté : savoir

0

Comment, l’actualité insupportable : avec

La question de savoir comment vivre les horreurs multiples de ces années, et les atrocités délibérées en particulier – actuellement Gaza, l’Ukraine, inflammation au Yemen et Liban. C’est : les possibilités du collectif et des collectifs (lesquels, dans quelles conditions, sous quelles déterminations, justement changeantes), les réactions possibilités et responsabilités de l’individuel. A l’expérience quotidienne de la difficulté à s’informer, s’agissant de Gaza en particulier (enfin un tableau des acteurs et logiques historiques du Hamas, Leila Seurat, dans le Diplo,...

0

Ambedkar biographique

Incroyable relief, acquis par le détail de la biographie de Gopal. Immédiatement aussi, la qualité singulière de la biographie, autrement générée que celles de Gandhi ou Nehru, est palpable. Des oddities. As of p. 90. Et bien des facettes imprévues, même si vite intégrables dans un portrait d’ensemble, un ton de personnalité intellectuelle. L’imprévu jusqu’ici touche à la qualité culturelle de la vie de famille et de groupes de socialité : armée, rapport à l’Etat donc et aux Britanniques en...

0

Savoir sans savoir : indologie

Je parlais : des castes. Aussi opaque, balbutiements tâtonnements de perception dans les rapports sociaux observés, que le grand thème de la hiérarchie de classes anglaise. Connaissance presque entièrement livresque et abstraite. Des effets molaires qu’on reconnaît une fois cernés, mais qui ne se sont pas construits par un apprentissage social. Expérience d’une situation pour autant générale, encore une fois : combien on reste aveugle devant des expressions sociales qu’on manie en concepts avec toute habileté, et sur lesquelles on...

0

Inde, et donc indologie

Immersion dans la discussion sur l’histoire indienne, grâce à la biographie d’Ashok Gopal : je note bien, expérience vive quotidienne, le cas spécial que représente l’Inde pour moi entre mes langues. Une histoire régionale, massive et décisive à multiples égards pour l’histoire moderne et contemporaine, de l’anglophonie et du monde : que je ne connais, toujours graduellement, maintenant avec une vaste culture de lecture, que par la lecture. Les séjours à Delhi et Simla, aussi riches et concentrés et variés...

0

L’enseignement dans l’histoire des savoirs – scolastique du droit, Tamar Herzog

Note journale seulement, vraisemblablement, car comment sera-t-elle reprise et liée par d’autres assez pour prendre une forme – n’importe, moment de lecture : Tamar Herzog sur l’histoire du droit en Europe (et l’emmêlement constitutif de ces deux notions même, génétiquement), A Short History of European Law – passionnant et impressionnant dans son attention et son succès pédagogique : montre comment se prend en unité de projet le ius commune, issu des droits romain, canon, germanique et féodal, et remanié, manié,...

0

Âge scientifique – 30 ans

Je ne m’attendais pas à l’extraordinaire ressource d’avancer en âge, et d’accroître la longueur de la vue. Élargissement du comparatisme et de l’historicisation. Visibilité progressive des fonctionnements institutionnels, sociaux, culturels, qui permet en relais une réflexivité active. Vérifications des hypothèses sur les effets et formes réalisées des relations de médiation qu’on a étudiées. Transforme d’à peu près tous les objets des ALSH. Il y a le recul, dont l’effet de génération est un opérateur frappant. Et évidemment la densité des...

0

Objets réservés, réserves de la transmission : Partages du savoir

L’accès à certains objets, réservé. C’est à comprendre, net. Et non seulement depuis la perspective insuffisante de la perspective du chercheur individuel sur le champ général. Réserves des Écoles, géographie dessinée par les déterminations sociales, etc. (Appadurai étudie, en rentrant depuis la lumière de la science sociale anglophone et mondiale-états-unienne, dans un thème militant développé par des intellectuels organiques tels que Gopal Guru à JNU, les sphères scientifiques vraisemblables de la science sociale indienne. La violence du trait ici est...

0

Accumulation des savoirs – science et culture ; histoire et ironie otsogaines

Aron le rappelle au sujet des apories de Weber sur le jugement de valeur dans la science sociale (tel que discuté avec Leo Strauss, 1954 – 1959) : que la relativité de la vérité diffère en sciences de la nature et “sciences de la ‘culture’ ” “telles que les interprète Weber : une fois voulue la vérité mathématique ou physique, le devenir de ces sciences est accumulation.” Est-ce exactement sur ce fil que l’ironie otsog se porte, avec l’histoire des...

0

Anciens et modernes : ironies otsogaines

Sens de la comparaison d’Otsog : c’est la question qui est prise par les quelques études que je trouve, non absentes et non oublieuses, sur l’histoire de la “phrase”, du “mot”. Anachronisme d’y lire un thème du progrès des connaissances. Maillage signifiant avec les philosophies chrétiennes et médiévales de l’histoire : sentiment de la fin du monde ; mais aussi nouveau testament comme histoire et historicité même du christianisme. Au moins ces deux grands fils. Antiquité des rapports entre ce...

0

École des chartes – paysages normaux et espace de l’érudition

Lecture de notes sur l’École des chartes – la même lecture est à faire sur l’Académie des inscriptions et belles lettres : doucement sidérée (c’est la longue habitude de ces privations, et obstacles, réserves) de l’inaccessibilité structurelle de ces pôles du savoir, et leur ignorance, autre que comme un horizon muet, mur, hors-course, dans la culture “normale” des sciences littéraires et culturelles du système général d’enseignement et la recherche qui lui est affiliée. On dit recherche, doctorat, disciplines et sciences....

0

Projet Poétique d’Ambedkar ?

Oh, possibly ? Ambedkar, for an ulterior translation project ? Again presented from the view of poetics, la lutte dans les lettres ? Certainement j’ai envie déjà à ce stade de continuer l’expérience, le travail, de la traduction. Et dans la poétique de la théorie. Celle du social en particulier, ce qui amène aux sciences sociales, anthropologie, essais de. (Ou textes essais – je suis, en cours de licence ce semestre, dans Fanon et Du Bois, lus avec Jean Rhys...

0

Normal science – et chocs numériques

Heureux ébranlements de confiance, normal science. Hier formation organisée par Claire Larsonneur à P8 sur les nouveaux outils et nouvelles pratiques de la traduction, post TAO, neuronale, avec le tournant à 2017. Les départs de discussion s’engagent, avec les collègues présents, par les interrogations concrètes, matérielles, sur les pratiques des étudiants avec ces nouveaux outils. Après la phase où se sont introduits le net généralement, Google, Wikipedia, YouTube aussi beaucoup (hier même, une étudiante me précise comment elle s’est documentée...

0

Traduction : chemin de recherche

Traduction, long séjour en. Je découvre, toujours. Combien les coordonnées bougent, au gré de forces variées rencontrées (dont celles qui sont recherchées) dans le cours du temps de la traduction. Les événements : penser seulement à enquêter sur les traducteurs, puis (il y a eu un temps, unaccountable after the fact) à plonger dans leurs traductions, leurs faire. Sur les conditions d’édition. De réception ensuite, et au long cours, visible maintenant. Effets sociaux vus de loin et vus de près,...

0

Curtius donne : la pensée et le savoir

Savoir, et penser, “la bouche pleine” – J. Schlanger. (Autant, Talal Asad, qui fait faire à “tradition” – dans le sens de réalité culturelle articulée et active, sur la force du discours dans ses lignes historiques – un travail d’un type de pénétration politique tout différent, s’agissant d’une reculturalisation vigoureuse, nécessaire et nécessairement, de l’Islam.) Curtius dit : “humanistic tradition“, 593 (discussed when challenged by the Scholastic moderns, who are themselves later attacked by Roger Bacon for having shelved the...

0

Curtius : littérature, lettres, école – culture

Curtius parle d’ humanisme avec un naturel difficile à percer, dans les coordonnées de langage où je suis (moderne et sémiotique, ma sociologie et ma génération historique). Il faut le déroulé de ses 600 pages pour imbiber, laisser infuser, ces notions effacées et surtout floutées. Humanisme – terme utilisable pour les Romains, peut-être même Alexandrie?, comme pour les renaissants du XIIe siècle comme pour la Renaissance et, sliding smoothly ahead, le temps contemporain de rédaction – comme pour les donne...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search