Étiqueté : sciences de la culture

0

Culture numérique et culturologies de la culture numérique

Comment “une culture” change : bascules, transitions d’époques, blocs historiques, épistémès, ère à ère, âge à âge, âge de. “Ere numérique” – alors qu’on a peut-être laissé filé un mot d’ordre mot d’époque, “société de la connaissance”, “société de l’information”. Mais aussi : comment la culture, le culturel, est pensée. Anthropologie des cultures successives, diverses, chevauchantes, quelles que soient leurs mobilités. Cultures, culturologies, idéologies anthropologiques – et épistémologiques – des cultures. Ici les effacements, et les marquages discursifs et conceptuels...

0

Sanguine Judith Schlanger : )

Dans son chapitre X, « Contre l’érudition », Schlanger – que j’appelle depuis quelques semaines par distraction Schangler… what’s that about? – et toute l’humeur que je savoure dans sa manière intellectuelle : Ce dédain est intéressant [celui d’un Rutherford typiquement – mais « Cette critique, on l’entend depuis Descartes à la fois chez le philosophe spéculatif et chez le savant expérimental », 222], et on peut suivre, riche en formules et en anecdotes, toute la polémique du dédain. 223.

0

Histoire littéraire des fantaisies scientifiques : Robert Merton

Tiens, la sensibilité éveillée, je rencontre. Pour les pratiques de bordure entre science et poème, deux récifs de savoir. Deux traditions. Non seulement Malinowski, dont je suis sur la trace pour son « journal d’ethnographe », soit en vo (va, la vo étant en polonais) A Diary in the Strict Sense of the Term, et publié largement après-coup (par des éditeurs peut-être même d’ailleurs) mais aussi Robert Merton, dont me parle Mary Douglas dans How I Think : en fin...

0

Culturel et solidaire : sciences confinées

Bon : notes de journal de quarantaine, mais aussi de journal de la foi scientifique. Je suis devant l’immense entreprise polyphonique de La Vie intellectuelle en France, vol. 1, Charle et Jeanpierre. Et dieu qu’il y a de richesse flamboyante et articulée dans ce milieu des travaux d’histoire culturelle, avec toutes ses méthodologies et toutes ses oeuvres. Les idées de questions, leur inventivité, la pépinière, et alors aussi le milieu en effet qui les favorise : ici par semple une...

0

Nouveaux médias : le carrefour à valeurs ouvert

Il faut savoir comment évaluer la puissance d’un système culturel – on peut glorifier, et s’émerveiller, de nouveaux médias ; tout autant que prendre acte douloureusement des pertes de valeurs sociales rayonnant depuis des formes en déclin (la littérature, les études littéraires, les sciences humaines, les cultures humanistiques très globalement : modernité culturelle, formes culturelles de la modernité, s’agissant de l’Europe au moins) : mais tout est ouvert quant à l’analyse et un diagnostic de ces évaluations. Comme le suggère...

0

« Histoire des sciences humaines » : coup de nom

Ah oui – je continue : « histoire des sciences humaines » : une catégorie intéressante à voir émerger. C’est mon regard qui a bougé et laissé ça entrer dans son champ, ou c’est une émergence du phénomène effectivement ? Sans doute mon regard, qui a beaucoup été infléchi dans l’apprentissage sec de cette saison au CoNRS. Il me semble, piecing together, making sense, with my little brain celles but also my jealous eye to the advantages acquired by others...

0

Sur Saussure : « histoire des sciences humaines » – comédie de la légitimité

Avec le CoNRS, expérience radicale de l’interdisciplinarité que j’ai déjà notée avec exclamation ici à plusieurs reprises, j’apprends à renommer ce que je suis en train de faire avec Saussure : histoire des sciences humaines. C’est un point de vue, mais c’est aussi le point de vue d’un point d’existence épistémologique, avec sa charge de légitimité et donc de pouvoir. Not to be sneezed at, that said. (J’aimerais plutôt, j’ai aimé plutôt, appeler ça une poétique, du peuple en l’occurence....

0

Vacances : archéologie du peuple, reprise

Je suis partie à la mer, contre les indications de Weber, avec des lectures de vacances : les gros cailloux, les importants. Blue-sky reading, ou l’idéalisme  comme divertissement, respiration, méditation. Souvent : de l’histoire intellectuelle, encore des connexions, libres, éventuellement productrices d’aérophagie ou hyperventilation mais soit, vacation indulgence. Ici Simmel, dans ses tramages avec Steinhal et Lazarus en Völkerpsychologie, avec H Rickert en épistémologie – et fond de mes propres champs de connexion, interrogation, essayage : Saussure (et alors par...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search