Étiqueté : sociologie

0

C.P. Snow : fait revoir l’enjeu de la science dans la sociologie – Merton et contexte

Je continue à louvoyer, interroger, perplexifier, quant à la position et la pratique critiques de Merton dans OTSOG. Les humeurs “Sterne” et “Tristram” de la comédie narrative anti-autoritaire ; le pathos d’un moment universitaire et scientifique (j’aime tirer sur ce thème naturellement, point d’invite et d’appropriation pour moi). Une part de l’ambiguïté (la mienne d’abord) est dans l’ethos sociologique affiché et campaigned for, un travail appliqué, considered, auto-réalisateur et auto-réflexif, sur l’institutionnalisation de la science sociale et son assise, son...

0

Grève dans la fonction publique de la souveraineté

Gradations toujours étonnantes et immédiatement reconnues comme logiques et TINA : grève des diplomates français, maintenant. Mediapart,et Mediapart 2 Le Monde dit : première fois depuis 20 ans. Voir l’épisode précédent, et mesurer les évolutions. Les tropes sont là, dans l’énonciation des causes et motivations, dans la sociologie, dans les moyens de protestation. Zone critique de la nation et des modalités de l’international avec la mondialisation, évidemment. Moment de la guerre en Ukraine, et des repositionnements rapides de tout le...

0

Double takes – Escobar, Castells, mondialisation, cyberculture

Je mets maintenant “cyberculture”, ou “information”, en position d’accent, et “mondialisation” sert de fulcrum. Je remarque. Alors même que les premières approches de La Société en réseaux (préface de Touraine, structure du sommaire) m’indiquent qu’est en cause le rapport renouvelé entre sphères culturelle et matérielle, structuration économique mondiale. L’autonomie des deux plans, à évaluer nouvellement. Nouveauté même, peut-être, que cette indépendance, écartement dans le rapport de structure. Culturalisation, dont l’une des figures vite reconnues comme classiques : l’immatériel et les...

0

Boltanski et Esquerre : l’actualité, pragmatique politique

Le livre – Qu’est-ce que l’actualité politique ? Événements et opinions au XXIe siècle, 2022 – est mal foutu, je peste jusqu’au bout, d’une attention pourtant méticuleuse car il y a beaucoup a cueillir. Méthode a l’envers, drôle de pratique en contexte de sciences sociales en particulier ; usage du corpus, malin (commentaires en ligne des lecteurs du Monde, et de deux archives choisies de l’INA), mais très lointainement lu, dans un temps préalable non rendu dans la rédaction. D’où...

0

Énonciation du politique – Boltanski & Esquerre sur l’actualité

Une semaine de vacances permet de délicieux pas de côté – bifurcations toutes disponibles, structurées par rythme social le plus disponible. J’ai emporté à Nice – séjour dédié à OTSOG et à la tourne vers le printemps – Beauvoir, et Boltanski & Esquerre, Qu’est-ce que l’actualité, Événements et opinions au XXIe siècle. La sociologie pragmatique, processuelle, va prendre le politique dans le fin des politisations, sur un corpus minutieux. Sous-titre précis, inscription nette : “Événements et opinions“. Et offre dès la...

0

Et alors autonomie des intellectuels (dominants) :

Un argument new turn of the screw, sur le rapport science & propagande (mis en titre, singulièrement, du séminaire et de son compte-rendu en cet ouvrage) avancé en conclusion de l’étude, p. 269 et 270, et au-delà de Weber : “Les spécialistes avisés de ce qu’on appelle aujourd’hui la ‘communication’ mesurent souvent mieux que les savants et les intellectuels la valeur des services de légitimation que ceux-ci sont susceptibles de rendre (à la visée de propagande). Celle-ci décroît à mesure que...

0

Sociologie de la science : hétéronomie des dominés, +

Isabelle Kalinoswki discutant de Weber, et de la tension qui organise le rapport entre science et politique, l’autonomie relative vécue et défendue et soufferte, chez Weber – un rappel, repère : l’hétéronomie des dominés, parmi les travailleurs intellectuels. Lisible aussi, collectivement, professionnellement, en termes de carrières, s’agissant des premiers sociologues dans l’université allemande. Le parcours de Werner Sombart éloquent là-dessus. La sociologie, dominée de la philosophie, et placée en hétéronomie non pas seulement par son objet (socialisée, politisée, engagée), mais...

0

Bien – pan sociologique sur le nez : Weber sur le pathos scientifique

Quelques pages plus loin, ce rappel à la sobriété, I Kalinoswki refait entendre Weber dans une autre région, ordinairement scientifique, de sa pensée et ses circonstances tensives : Pour le reste (il s’agit du traitement par Weber dans ses textes des savants collègues de son temps, souvent sous le reproche de “manque(r) de conséquence”), il situe le travail du savant de son époque, sans emphase, du côté le plus prosaïque de ses typologies, celui du travail spécialisé (bourgeois), ancré dans...

0

Isabelle Kalinoswki limpide – clartés de la sociologie du savoir

Magnifique entrée en lecture ce samedi matin – lectures de week-end, les blue-sky, les “idées générales” bien-aimées, les régions de détachement, couper la parole, bifurquer les interpellations. Magnifique texte, éclatant d’intelligence et de détaille critique dès le ton posé,  5 pages into it, d’Isabelle Kalinoswki sur Weber et la conférence de (newly corrected date) 1917, nouvellement intitulée en traduction française La Science, profession et vocation (Agone, puisque l’identité de l’éditeur est une remarque organique au texte, cf Remerciements, p. 274,...

0

Lire Isabelle Kalinowski dans Weber

C’est aussi lire le travail (en sourdine, en sous, basse) éditorial, philologique, de lecture, tout connecté en culture et en recherche, et la qualité qui me touche ici, à quoi j’ai l’oreille sensible : la qualité du texte écrit par traduction. Dans un esprit de reprécision (après deux traductions déjà existantes).

0

Weber – travail scientifique & schole

Plaisir, calme et excitation combinés (càd l’excitation en zone contrôlée, amie – cette “passion” et “étrange ivresse” qu’il évoque comme évidente et sans l’ouvrir plus loin, dans ses premiers stades de la conférence, p. 20, bien-entendu d’époque) à reprendre enfin, après long projet, Le Savant et le politique de Weber, avec l’attrait supplémentaire de la traduction et longue étude d’Isabelle Kalinowski, séparé et repris sous le titre La Science, profession & vocation (Agone, 2005). Une part de cet épanouissement à...

0

Université, savance – où la démocratie a sa place

Ooh this, unmissable, in early pages of Weber, alors que je reprends Le Savant et le politique par le biais tout re articulé d’Isabelle Kalinoswki, La Science, profession et vocation.  Ici donc (il s’agit de la comparaison entre l’université allemande et la nouvelle américaine, capitaliste et bureaucratisée – les termes sont posés tels, “capitaliste” sans explication, autre que la structure de l’emploi, soit le salariat des “assistants”, contre le statut du Privatdozent, à la merci d’autres jeux d’intérêts cela dit)...

0

Eva Illouz – subjectivités numériques, sociologie de l’Internet

Tout le laborieux d’Eva Illouz, y compris des directions difficiles à saisir ou à faire entièrement conférer (les chapitres semblent juxtaposés, études, plutôt que construction narrativo-conceptuelle, désorientant) – pour ces pénétrations infiniment précieuses, au final. On les a vues au fil, mais le point d’aboutissement est éclatant. Épilogue : If there is a non-academic ambition to this book, it is to “ease (quoting Emily Dickinson) the aching” of love through an understanding of its social underpinnings. The cruel therapy of...

0

Eva Illouz sur les subjectivités néolibérales : contd.

C’est moi – non pas elle – qui qualifie ces effets de sujet sous le label lieutenan “néolibéral”. Elle dit plutôt “moderne”, et alors avec un sens sourcé dans Giddens mais aussi Weber (économie et société) – tiens et d’ailleurs aussi Polanyi on dirait, bien qu’elle ne le cite pas je crois : sur l’opération analysée comme “dis-embedding” (Why Love Hurts, 174), de l’érotique et de l’émotion. Pourtant : elle en est bien aux formulations telles : Like no other...

0

Eva Illouz : autonomy & recognition – sociologies of modernity

Eva Illouz, luminous as she can be. The cruelty of sociology and its source of relief too, as disindividualization. Unstrangulating. Confusion is a psychological trait, but its etiology often has a sociological basis. (Why Love Hurts, 135) As simple as that. Pointed. The implication of Hegel, slave & master dynamics in the subject / object patterns of recognition, with the Kojève input : particularly clarifying. On the modern contradiction of the subject. And of course then Butler. 130-131. I remember the...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search