Étiqueté : sujet néolibéral

0

Journal soc 3 – lectures

Chemin politique : j’en suis à L’Étrange Défaite – et l’extraordinaire trajectoire de Marc Bloch, contre les pacifismes de l’entre-deux-guerres. (L’Humeur vagabonde, ma librairie de quartier, a fait un travail radical de montée au créneau !, tous rayons en ordre de bataille. Bon à vrai dire de voir ces forces rangées.) J’en suis aussi à la subjectivité néolibérale, ses expressions traumatiques, restituées récemment vis à vis du “postmoderne”, en réalignant la cohérence de lire Lipovetsky – le côté RN à...

0

Naïvetés – et la sociologie, ou le social

Ces “savoirs” bétonnés, dont je connais les bêtises sans comprendre comment les déloger ou les interroger – fonds d’héritage et de formation, fond de classe et, plus large et plus fluide ou insaisissable plutôt, de situation sociale et familiale. La naïveté : d’où je nais, depuis où (quelles évidences, quels fonds), toujours recommencé. Félicien Faury, en jeune sociologue impeccable, formé aux outils et arguments profonds (Du Bois, Fanon, A. Sayad, relus réactualisés pour un impact critique complété et recentré, ils...

0

Intérêt et statut : pour les identités – Eva Illouz sur le populisme contd.

Un point éclairant, traité très localement mais son potentiel est fort : Eva Illouz continue à fouiller la nature et le fonctionnement de la contradiction rationnelle au principe du populisme, qui fait désirer un régime travaillant contre les intérêts des gouvernés. Ce tirage entre intérêt et adhésion, elle le fait apparaître à ce moment comme la priorité donnée au statut sur l’intérêt. La question du statut, social et “symbolique” (caractère qu’elle y marque, comme indice de “contradiction” avec la réalité matérielle...

0

Victimhood – historicisation par François Azouvi, *Esprit de justice*

Frappée – comme toujours, d’abord, par l’excellence du travail d’Antoine Garapon dans le rythme et la constance soutenus d’Esprit de justice, mais cette fois : par l’entretien avec François Azouvi, sur son livre Du héros à la victime. La métamorphose contemporaine du sacré, qui paraît chez Gallimard, Essais. L’étude des nouvelles formes culturelles, sociales, vivement politisées (tout en étant dépolitisantes, c’est une figure toujours très complexe à penser, très exigeante) de victimhood. Une contribution à. Des propositions de formation de...

0

Politiques de la pédopsychiatrie : inscriptions du sujet néolibéral

Parmi les arceaux de structure – structuration, restructurations, désorganisation – qui soutiennent et génèrent le sujet néolibéral : oui absolument les remodelages des politiques de santé, d’éducation, d’assistance sociale, du handicap, de la famille, du judiciaire, dont des mineurs. Par exemple la déstructuration des organisations de secteur pour la psychiatrie (“dans [sa] perspective égalitaire et de lutte contre l’enfermement”, rappelle Bernard Golse, 44, La Pédopsychiatrie aujourd’hui. Ce que les enfants risquent de perdre, 2023). Comment s’inscrivent les effets : les...

0

Vies du genre, en passage néolibéral

M’apparaît un peu clairement, par passages brouillés, mes nouveaux malaises avec les vies du genre, qui se vivent sur scène, sur la scène publique, dans l’invocation publique et institutionnelle, depuis … . Une délimitation d’époque aiderait à comprendre ce qui a passé, ce qui s’est transformé. Même si j’en connais des séquences assez nettement, des féminismes à la formation du concept de genre, en étant passé par les luttes homosexuelles, Butler Gender Trouble un moment, et une date contextuelle, pertinent....

0

Sociologie de la subjectivité – N. Duvoux contd.

Nicolas Duvoux, en examinant les méthodologies sociologiques diverses qui approchent, comme forces “alternatives”, son propre souci d’une articulation opératoire entre méthodes subjectives et méthodes objectives ou objectivistes – Économie du bonheur, Théorie des groupes de référence (Merton !), “la culture mesurée” (soit : sociologie “compréhensive“,  Weber, contra Marx, en point de référence puis les différentes sociologies culturelles, Goffman, “sociologie relationnelle”, jusqu’à “sociologie des émotions“) – : singularise les travaux de Michèle Lamont et ses sillages actuels. Et cite, Bruno Cousin...

0

Devenirs de la culture ; sociologie de la subjectivité – Nicolas Duvoux

Nicolas Duvoux, sur les inégalités sociales, recherches et théorisation renouvelées. Et dans L’Avenir confisqué en particulier. C’est qu’une nouvelle ère du social a affaibli certains des grands outils forgés aux Trente Glorieuses, au keynésiasnime et au capitalisme fordiste – les CSP en cœur de cible là-dessus. Ce déplacement, indexé à La Décennie (F Cusset) : il s’agit toujours de compléter son tableau, et de percevoir ses effets de système, longs et larges, et déterminants pour la situation présente. Individualisation, insécurisation,...

0

Vulnérabilités

Les ronchonnements de droite, qui renversent la responsabilité en miroir, fabriquent la notion d’”assisté” : ce passif est indicatif, il dit bien qu’un agent a perdu son autonomie, économique et politique ; il a été capitalisé – on dit aussi bien racisé. Pris dans le système de distribution des places par les rotations de l’emploi et des politiques sociales, placé, parqué, territorialisé, éventuellement ségrégué : classé, au plus direct et explicite. La vulnérabilité est du même ordre, fonctionnellement. Produit, marqué,...

0

Fabrique des vulnérabilités – néolibéralisation des sujets

Oui – une conversation me fait apparaître la lucidité de cette vue : les vulnérabilités qui s’expriment, dont celles qui réclament, en particulier chez les jeunes, sont à comprendre dans leur genèse. Leur explication, dans leur formation. Réactive aux mots d’ordre qui déplacent la charge de la responsabilité des pressions matérielles des employeurs sur les travailleurs : non pas une pression s’exerce, mais le sujet pressuré est trop fragile. Formes de ces projections, déflections : soigner les sujets, les enjoindre...

0

Euphorie de la création (balbutiements vers, le néolibéral)

Il y a une euphorie, reconnaissable aux diverses manifestations, associée aux inventions et aux existences et participations à projets de recherche-création – par exemple, au sein de l’université, et dans les nouvelles interfaces ou con-fusions institutionnelles entre universités et écoles d’art. Il me semble qu’elle est liée à la formation de compromis où tout l’espace d’un soulagement est dégagé, pour sauver un privilège acquis dans une dispensation culturelle établie (et maintenant menacée) sous les aspects d’une innovation dans le sens...

0

Ce qu’on enseigne – ici maintenant le travail culturel

La question est donc, exigeante, loi de fer, et trop rarement le loisir est donné pour l’examiner de franc front : qu’est-ce que l’enseignement en ALSH enseigne aux étudiants, de licence par exemple ? Que faut-il enseigner, que “ne peut-on plus enseigner”, qu’enseigne-t-on – avec dans ce cas un éclatement prometteur de “on”, qui est ce on … (How We Think, pose encore Hayles, alors qu’elle cherche l’innovation et les résolutions.) J’avais aimé tout le possible dégagé par le travail...

0

Postmoderne et néolibéral – Olivier Roy, index

Il y a avantage a considérer le rapport entre ce qu’on a désigné et discuté sous l’étiquette de postmoderne (ici dans la bouche des détracteurs principalement, je veux dire) et ce que j’essaie de cerner actuellement, au milieu des échanges agitations et échauffements, autour de néolibéral. Le rapport importe parce qu’il ne s’agit pas d’une opposition, et que des réaiguillages de valuation ont eu lieu entre temps, effet justement de l’évolution hégémonique. (Le fil de la critique artiste, toujours clé ici....

0

Bibliographie sur le néolibéralisme – composé O. Roy 2022

L’Aplatissement du monde me refait aussi une bibliographie, dont la part francophone m’importe, plus rarement suivie. Partie elle des zaffreux, et au moins des “fâchés” de diverses sortes, que j’aime identifier, la cartographie se poursuit, l’histoire de l’échiquier, les inventions continues, de polèmes, de mots d’ordre ; les nouvelles physionomies, d’affects reconnaissables ou transformés. Des auteurs et textes qui ont acquis la fonction de repères. Nouveaux et réitérés repères (je ne mélange pas, des zaffeux aux critiques, avec en premier...

0

O. Roy : devenirs du rapport culture – politique, 1960s-2000s

Souci d’O. Roy : observer, faire sens, des rapports entre culturel et politique ; suivre ce fil, et suivre ses torsions, ses détours, revirements, évolutions. Les “quatre mutations” (hétérogènes, programme a priori bancal, si l’hétérogène n’est pas repris pour lui-même comme indice de la plaque tournante où les réarticulations d’hégémonie sont à l’œuvre) sont données programmatiquement pour organiser cette observation des décennies depuis les 1960s (cette périodisation elle aussi interrogeable). Ceci dit : le fil en question est évidemment l’important...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search