Étiqueté : traduction

0

Écrire et traduire : voice and exit

Je ne sais pas à qui je m’adresse.  Aussi simple que ça, et aussi structurellement incapacitant. Condition existentielle, lestée par une douleur sociale et personnelle. Non qu’il y ait grand mystère à la nature et aux coordonnées de cette rupture de culture, de milieu, de socialité ; de communauté discursive. Pourtant, par enseignement-recherche et par l’étranger, au moins travaillée en trans-espaces, trans-classes culturelles. En temps de LPR et de laïcisme républicaniste d’Etat qui cherche à s’imprimer sur le territoire des...

0

Traduire en français : la langue ici

Aimer aussi l’entanglement, la brasse, dans la langue française, que constitue l’entreprise de traduction (OTSOG, depuis profond dans l’automne dernier). Être ici : l’expérience est à front renversé de décennies de pratique, elle a son exotisme, et certainement sa curiosité et sa saveur. Fraîcheur aussi, de retrouvailles peut-être – c’est plus compliqué que ça. « Plus d’une langue », toujours. Et les feuilletages de « ici ». Mais aussi son aimant, centripète. Amour. Délice, surprise, de retrouvaille et de verfremdung....

0

Traduction – journal

Journal, ou développements, retournements, étapes, transformations : remarques : Ici now on page 30 : . l’incertitude du début de l’entreprise pensait sans doute reprendre la pratique où elle avait été laissée en toute saison d’intensité : aux moments d’apprentissage, furieux et appliqués aux lois trouvées. Puis la modification du rapport, et de l’humeur, avec un peu d’assurance et quelques dizaines de pages into it : non seulement la capacité, et la curiosité de voir se montrer un rapport maintenant...

0

Traduction : savoir en passant

Plaisir de ce savoir latent et circulant, de la traduction, qui parcourt large, du micro syntaxique, inflexions de ton, couleurs et façons de prendre les détours de la langue, un texte, aux larges intuitions toujours en un instant nourries d’ici, de par-là, dans les profilages des histoires entières des langues et des cultures de siècles, tout les sillages littéraires et culturels. Aperçus. Nouvelles considérations, passages d’habitation dans. Qui font aussi passer dans l’enfance des premiers et anciens parcours dans :...

0

Traduction : physique de la

Dans la position inattendue, reconnue (une carrière d’angliciste avance sous mes pas), d’avoir en moi les mouvements du sens (OTSOG en cours) et d’alors pouvoir observer ce qu’en marquent, comment s’en sortent, les dictionnaires et autres outils. Dont aussi : comment ils sont eux-mêmes portés par une histoire, les coulisses de la lexicographie, où je reconnais avec salutation joyeuse les interventions de Dr. Johnson et d’Onion dans son introduction à l’OED qui a fait mon éveil en la matière. Un été...

0

Traduction : la parole

La pratique ne se dément pas dans sa saveur. 27 pages (!) into it, but months too. Phase, epistémè idiomatique, forme actuelle de la libido : pas envie de dire, rien à dire, grande-fatigue d’expliquer – mais grande envie de parler, m’enrouler dans la parole, me glisser dans le courant de subjectivation qu’est la parole d’un auteur, d’un texte.  Entre les langues, c’est encore plus jouissif et découvrant. La jouissance de l’attention, à l’infime du sens, ses électricités, ses physiques.

0

Modernité de la culture : observer et participer

Je comprends mieux, enfin, le positionnement de réflexion où travaille à se mettre Anna-Louise M, depuis 75 à ses seminaires de traduction avec les migrants et ses initiatives universitaires. Un travail de, habitat de, l’interface, et une attitude d’observation et participation (c’est l’ambiguïté difficile conceptuellement de la modernité, à la G. Stein) à l’invention du devenir social, culturel, politique, de l’espace de l’interface et au-delà vers les hinterlands plus profonds plus centraux. Position de l’ethnographe : interface de la traduction,...

0

A Life Beyond Boundaries, Benedict Anderson

2015. Area studies genealogy, as one starting point. 71, on first fieldwork in Jakarta and Java : A large part of my work on Indonesia turned on the relationship between politics and culture. For my generation this was something odd. … also laid the foundations for the ‘culturalist’ streak that could appear later in Imagined Communities. 200, viatique for students and scholars, one strike for comparison : Frogs in their fight for emancipation will only lose by crouching in their...

0

Autonomie/démocratie, pragmatique, langues

Si on cherche et fouille dans les possibilités de l’autonomie dans les coordonnées contemporaine, si le travail politique cherche du côté des modèles réinventables du commun, de la commune, de la démocratie plus radiacle que la représentative : alors il faut rapporter les constructions et « propositions » (trope théorique, et soin pragmatique, dans Commun, Dardot et Laval) des options de la fédération à la question de l’étranger. D’abord parce que la « participation » la « délibération » (étrange parti...

0

Pouvoirs de la traduction

Ce que j’apprends à suivre ALM : . le choc de me rendre compte de la complaisance d’enseignant, avec l’attention à l’expérience de l’étranger bien fixée à celle que je peux faire faire, et en oubliant celle que j’ai à faire. (Exactement une situation de pouvoir : faire faire.)  Me mettre, me soumettre, à la traduction. Me faire déplacer. Dieu sait que, déjà. Mais encore toute la dimension devant, à, ouverte. Ce n’est pas la première fois que la traduction...

0

Traduction – l’intoxication

Intoxicating delve into translation. Total absorption, blissful in language and in the currents between languages – here, translating my dream of, a brackish canal of it, glauque opalescent d’opacité habitée. Épouser.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search