Étiqueté : université

0

Situation de McLuhan

Tiens, je mets McLuhan à l’horizon, lectures nécessaires pour me faire un soubassement pour “la culture numérique”, et j’approche enfin ce livre souvent objet de vague question. Première approche par fiche wiki simple : éléments intrigants de situation. Passage par Cambridge, Leavis et IA Richards (New Criticism explicitement) ; base dans English. Canada, et catholicisme (par conversion), singularités. Création du Centre for Culture and Technology, 1963 (année précédant la parution de Understanding Media), parallèle avec le CCCS de Birmingham 1964,...

0

Expérience CoNRS : continuer à comprendre

Exercice sur les normes, épuisante, et pratique des partages des légitimités pour l’action sur les normes. Plutôt laminante, ici. Navigation et modelage des normes, pour l’institution de recherche et pour le faisceau disciplinaire concernés. Rapport feuilleté ici à l’Etat, la tutelle, et donc la politique des sciences, à une gradation d’échelles, et donc selon des injonctions contradictoires : c’est la tâche d’un tel corps conservateur et évaluateur. Échelles externes, jusqu’à mondialisation (ses dimensions multiples, mobiles mais aussi fantasmatiques, dans le...

0

Recherche- création : comment on devient conservateur

Gros effort de penser, qui m’a troublée ces derniers jours, autour de la recherche-création – d’où l’intégration de ce champs de discours (discipline ou para, trans, mais aussi jeu de langage, ethos, et classe sociale) parmi les questions à prendre. Autour d’un projet de thèse, qui plus est – soit avec toute la complexité, du type d’énonciation : qui y parleNT, comment le jeu de langage a été bricolé, jumbled-up ensemble, dans l’état flou d’un à-problematiser, à situer. Thèse :...

0

Chantiers mai 2021

Tour d’horizon des zones actives : . « culture numérique » (cf D Cardon pour l’appellation, mais aussi creux creuset : toute la question d’une pensée de l’acculturation, par ex selon la variante des media et autres médiations). Implique l’anthropologie (et vécue Goody, comme avec les suppositions de l’évolutionnisme cognitiviste, la paléontologie), l’histoire des théories de la culture, … Prise croisée par la problématisation comparatiste du culturel (merci YC pour cette évidence pas encore vue), et alors le trope de...

0

Charme, moralité, critique

Trop fin et évanescent, en passages rapide, pour espérer le ficher, mais affectant pourtant avec fort effet (de joie, d’assurance, de possibilité) : quelque chose de saisi ces tout derniers jours sur une, la, une, bonne place critique. Sentiment de se trouver sur la bonne verticale, colonne alignée. Par la distinction sensible, repérée dans le cours local des événements, thèmes, et lectures, entre critique, moralité, et charme – entre autres figures reconnues. Charme : des adhésions, croyances, naïvetés (prendre pour...

0

Recherche-création (après et avec Culture numérique)

Bon, libido de touche à tout, peut-être à surveiller, souci du « je suis partout ». Mais. Au moment où je commence à mettre en forme l’écheveau « culture numérique » (ou plus précisément discours formés sur, soit Comparative media studies projet Hayles, media studies ((génération au sein des culturales studies avec la rupture Popular Arts)), Digital Humanities et translation française, lieux sociaux et culturels d’ancrage, configuration reconfigurations des rapports avec histoire des techniques – conception et histoire des sciences-...

0

*How We Think*, who’s we ?, et pratiques critiques

Je m’étouffe en lisant Hayles, How We Think. Digital Media and Contemporary Technogenesis. (Surtout ayant en parallèle Simondon on the go, et son élégance épistémologique, qui a ses complaisances philosophiques quasi cosmologiques, utopie conceptuelle so far, mais la densité et la fermeté de chaque chaînon.) Donc : patience à traverser et noter, comme matériau et simple fait des propositions qui sont actives comme références dans un champ que je vois se dessiner avec étonnement page à page, la qualité critique...

0

Littérature d’intervention – de quoi le nom ?

Configuration émergente – je ne l’identifie dans son ensemble que récemment : Mathilde Roussigne sur une ethnographie de la littérature, avant quoi toute la généalogie des auteurs enseignant à Vincennes (et effets de generation lisibles) et jusqu’à la création du master de Création littéraire ; Marielle Macé sur l’essai, Alexandre Gefen sur la « littérature d’intervention » donc (Corti, 2021) . un phénomène français – parisien et mondain ? Lettres et ses imaginaires sociaux, dont ses moralités ? Voir alors...

0

Par où prendre – IG moment

Après crainte de submersion et délicatesse vis à vis de l’engagement (quelque profondeur qu’il ait), dans le moment « islamo-gauchisme »,  je me suis retrouvée replacée à un chez-moi très référencé, prêt pour l’engagement du discours. Un point d’ancrage fort : le long processus de construction du moment « nouveaux réactionnaires », initiateur des travaux de Polart, jusqu’à la rédaction de l’ « Essai de poétique du peuple », travaillé à partir de Taguieff. Mais donc la voie, la vista,...

0

Etc. islamo-gauchisme – interpellations

Il en va pour une part de la pédagogie – vulgarisation scientifique, en situation d’opposition politique. Mais donc aussi de stratégie intellectuelle, critique, politique. Oui ça va dessiner des champs, avec bords, camps, nouvelles alliances et nouvelles (ou renouvelles) dissidences ; recompositions possible, en jeu. Le consensus scientifique déjà brisé avec les interventions de Noiriel-Beaud / et al. Des champs qui se donneront à la lecture, bien. Mais ensuite, ou aussi, la pensée stratégique. Qui se pense et s’invente en...

0

Islamo-gauchisme etc.

Toute cette semaine affairée autour de l’esclandre « islamo-gauchisme », que Frédéric Vidal a eu la bêtise de prendre au Figaro et à JP Elkabbach (entretien sur CNews, 14 février). Je ne cherche pas même à y répondre, sans envie de fouiller dans ces fourrés d’entrelacs discursifs, alors que : toutes ces prises de parole, de tous côtés, démultipliées par le commentariat. Je ne peux pourtant pas éviter de me faire passer par les échos, et la masse des discours...

0

Écrire et traduire : voice and exit

Je ne sais pas à qui je m’adresse.  Aussi simple que ça, et aussi structurellement incapacitant. Condition existentielle, lestée par une douleur sociale et personnelle. Non qu’il y ait grand mystère à la nature et aux coordonnées de cette rupture de culture, de milieu, de socialité ; de communauté discursive. Pourtant, par enseignement-recherche et par l’étranger, au moins travaillée en trans-espaces, trans-classes culturelles. En temps de LPR et de laïcisme républicaniste d’Etat qui cherche à s’imprimer sur le territoire des...

0

More precisely – Hayles and DigHum

Still in wonderment and impatience, a second morning in Hayles. So the – I want to say sociological, that’s as a caution and apology for my immediate distaste, hackles raised and still alert, feels like prejudice, use it then – my sociological reaction to the discursive mode practiced is now better identified, located : tech. Institutionally for instance ( and Hayles is innocent about the majoritarian aspiration, and the resident spirit of integration, which animated the whole) : King’s College...

0

Katherine Hayles : what obtuseness?

The recognition was immediate : a socio-cultural epidermic reaction to How We Think. Digital Media and Contemprary Technogenesis (2012, U of Chicago P). « Nerdy » an initial, prejudicated descriptor. Then the feeling along the walls to identify the characters of this reaction, the peculiar signals it responds to, the vocab, the tropes, the manners. De quoi ces objets, mal construits, ces propositions qui sont des oblitérations, pans d’ignorance déployés, notions écrans, sont le nom. « Obtuseness » is this...

0

Public, audience, interlocuteurs de la « recherche » : Autres

Tiens, une note. Après lecture un peu ébahie de Merton écrivant avec Lazarsfeld sur la propagande (point de vue de l’État, contrôle, pouvoir) – mais soulevant la question des effets (comiques) inattendus de la recherche-contrôle dus aux ingrats mouvements et complexités des publics… Question donc des publics. La note : peut-être le poids devenu insupportable est-il celui du public implicite, épistémologiquement (institutionnellement I mean) orthodoxe, de la « recherche » (dans les conditions où je la poursuis : université française...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search